Large

Va où ta queue te mène

 La confession anonyme d’un homme qui aime les femmes avec élégance et provocation. De ses rêveries, réflexions, adresses successives, Bernard Frank a fait un art de vivre, une nonchalance, un dandysme entre tous reconnaissable. Théo Stern a pigé le truc, et qu’il y faut du talent, du naturel.

Détails du livre

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi