Dépêches au cerf-volant

Superbe oiseau rare que ce poète mystique, ordonnateur d’un langage d’eau, de brise et de palmes qui publia entre 1935 et 1945 six opuscules dont trois chez G.L.M. Né en 1902 et mort inconnu en 1987, ce marin fut aussi diplomate. Je voudrais être comme le camphre, brûler sans laisser de résidu, déclarait Sainte-Croix-Loyseau. En publiant ses œuvres complètes Le Dilettante extrait avec délicatesse, d’une ombre dense et méticuleusement entretenue, un poète qui n’a souhaité pour lui que la pure flamme d’un chant discret, l’ardeur secrète d’une parole réservée, sans fariboles publiques ni résidu mondain.

Détails du livre

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi