Priscille, l’héroïne de Franck Ruzé, sa dame au clavier égaré dans le palais de miroirs aveuglants de la mode, est hantée par le maigrissement et la moindre chair. Mannequinage et relookage sont les deux mamelles siliconées d’un monde : au doux pays du mincir / vomir, son Alice franchit en se coupant les vitres en miettes de l’apparence et du reflet, croise des ombres improbables, émet des avis sans suite. De mails tordus en propos de cabine, de vacances au soleil en shopping allègre, les corps s’en vont et se fuient au fil d’un récit visionné dans la hâte.

Détails du livre

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi