Large

Huit quartiers de roture

Avec ses Huit quartiers (urbains) de roture, petite randonnée intime et érudite au cœur historique des XIXe et XXe arrondissements de Paris, pièces ternes du puzzle parisien, Calet nous emmène là où sont ses racines : Mon père y est né, mon grand-père y est mort. J’y ai vécu. Et je viens d’en faire le tour. J’ai respiré son air et son parfum ; ses couleurs sont les miennes. Avec lui, on s’égare dans des rues infortunées, on pousse, à la recherche d’un vieux cimetière juif, des portes sans lendemain, on fouille la mémoire mortuaire des façades, on monte et on descend l’échelle du temps pour décrocher les souvenirs, les présences et les faits pendus au gibet de l’histoire : Non, rien ne porte à la joie ni au lyrisme. L’Histoire, elle-même, ne parle que de défaites, de saccages, de capitulations.

Book details

About the author

Henri Calet

Henri Calet est né à Paris en 1904 et mort à Vence en 1956. Après ses études secondaires, il s’adonne à de petits métiers et de grands voyages. Il publie son premier roman, La Belle Lurette, à trente ans. Prisonnier durant la Seconde Guerre mondiale, il s’évade après sept mois de captivité, et interrompt l’écriture au profit d’activités strictement lucratives, comme celle de statisticien, ou de directeur d’une usine de céramiques. Retrouve l’écriture par le biais du journalisme. Collabore à Combat, et publie régulièrement à partir de 1945. Il meurt à l’âge de cinquante-deux ans le 14 juillet 1956.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like