Sylvie Dazy

Du Creusot, la ville ancienne des mines et de la métallurgie, Sylvie Dazy s’envole très tôt pour migrer vers Lannion et le Trégor. De cette enfance tournée vers le large naît un amour inconditionnel pour la Bretagne. Mais la vie a plus d’un tour dans son sac et l’envoie, à vingt-deux ans, aux prisons de Fleury-Mérogis et de la Santé. Elle devient éducatrice, chargée de réinsertion et dit y avoir tout appris des relations humaines. La quarantaine arrivant, elle fatigue de toujours commencer sa journée en frappant à la porte d’une maison d’arrêt, elle décide d’écrire, de frapper à la porte de maisons d’éditions et livre ce texte, inspiré de son expérience.